N’allez pas au Brésil

C'est trop pour un seul voyage...

2

Un conseil : N’allez pas au Brésil, c’est trop pour un seul voyage… On vous embarque sur les routes d’un pays qui n’est pas seulement grand par sa taille.

Bom Dia les Globe Tolters, c’est reparti pour une nouvelle escapade ! Après nos aventures à Taïwan, en Géorgie, en Iran ou encore en Algérie, direction l’Amérique du Sud. Nous avions comme une envie de vous faire découvrir le pays de la samba, de la cachaça, de la fiesta avec un (très) grand F… Mais pas que ! Alors qu’il peut avoir mauvaise réputation sur certains points, le Brésil nous a ébloui et surpris tout au long de notre séjour. Richesse des paysages, joie de vivre, diversité culturelle hors du commun et couleurs magnifiques, nous vous proposons un petit aperçu avec le dernier épisode de notre série Don’t go to…

Alors, vous la sentez la bonne odeur de cachaça ? On ne vous le cache pas, nous n’étions pas loin de craquer et tout abandonner pour s’installer dans une cabane de pêcheur sur le bord de mer d’Atins. Mais au-delà de ses plages, dont la beauté ne faisait aucun doute, c’est surtout la diversité de ce pays qui nous a impressionné. Le Brésil ne cesse de vous surprendre et de vous en mettre plein les yeux. Sa nature est d’une richesse rare et il est d’autant plus scandaleux de voir les dirigeants brésiliens la massacrer sans scrupule ! Heureusement ce pays ne se résume pas à des hommes politiques irrespectueux et inconscients et je vous laisse en découvrir plus sur notre séjour auriverde.

1) Le Brésil n’est qu’une immense jungle

Alors oui quand on parle du Brésil et de sa nature, on peut difficilement oublier l’Amazonie ! Il faut dire que la forêt amazonienne recouvre 60% du territoire brésilien ! Mais le fameux poumon de notre planète fait plus souvent les gros titres au rayon mauvaise nouvelle et déforestation. Heureusement, le Brésil sait aussi préserver son environnement ! Les parcs nationaux de la Chiapada Diamantina ou encore du Lençóis Marenheses en sont le parfait exemple. Le premier est situé à quelques kilomètres de Salvador de Bahia. Il offre un paysage unique avec de grands espaces montagneux, des canyons et de nombreuses cascades d’eau.

Morro do Pai Inacio Chapada Diamantina Brazil

Le magnifique canyon du Morro do Pai Inacio

Le second est situé au Nord du pays. Changement radical de décors avec des dunes de sable et des lagons pendant la saison des pluies où les couchers de soleil sont à tomber ! Admirez un peu le paysage !

Vue aérienne des magnifiques dunes et lagons de Lençois Maranhenses

Vue aérienne des magnifiques Lençois Maranhenses © Lancelot Tintignes | Tolt Productions

2) La nature brésilienne ne vaut pas la peine d’être explorée

De nombreux voyageurs font souvent l’erreur de se concentrer uniquement sur les grandes villes brésiliennes. Pourtant comme expliqué dans le premier point, le Brésil a plus d’un trésor dans son sac ! Il serait donc dommage de ne pas les explorer et passer à côté de paysages inoubliables.

Dans les méandres de la mangrove du Delta de Parnaiba

Dans les méandres de la mangrove du Delta de Parnaiba

Et que dire des célèbres chutes d’Iguaçu ?

Vue aérienne des chutes d'Iguaçu

Vue aérienne des chutes d’Iguaçu

3) Le brésil n’a pas d’histoire

Découvert en 1500, le Brésil est un pays relativement jeune mais il serait trop facile de le décrire comme un pays sans histoire. Nous parlons quand même d’une nation qui représente la moitié du continent sud-américain ! Mais aussi d’un territoire qui possède des frontières avec l’ensemble des pays de l’Amérique du Sud. Imaginez donc la richesse culturelle, la diversité et les différentes influences qui sont encore présentes et qui ont fait l’histoire du Brésil.

Le Monastère de Saint-Benoît, fondé en 1598 à São Paulo

Le Monastère de Saint-Benoît, fondé en 1598 à São Paulo

4) Le Brésil se limite à Rio de Janeiro

On ne va pas se mentir, si vous avez la chance de partir au Brésil, il serait dommage de passer à côté de Rio de Janeiro ! Mais il serait d’autant plus dommage de se concentrer uniquement sur cette destination. Faites-nous confiance le Brésil a d’autres villes tout aussi charmantes (voire plus) à vous offrir. Commençons par Sao Paulo. Soyons honnêtes, la plus grande ville d’Amérique du Sud n’est pas une jolie ville. Elle n’est pas pour autant dénuée d’intérêt. Je pense notamment aux passionnés de Street art et d’art contemporain qui trouveront leur bonheur à Beco do Batman et à la pinacothèque de l’Etat de Sao Paulo.

Le quartier de Beco do Batman à Sao Paulo, connu pour son art de rue

Le quartier de Beco do Batman à Sao Paulo, connu pour son art de rue

Un peu plus au Nord Est, sur la route vers Rio de Janeiro, vous trouverez également Paraty. .

Paraty, petite ville coloniale à 4h de Sao Paulo

Paraty, petite ville coloniale à 4h de Sao Paulo

Plus au Nord, les maisons colorées du centre historique ou Pelourinho de Salvador de Bahia sont à ne pas manquer.

Le "Pelourinho" de Salavador de Bahia

Le « Pelourinho » de Salavador de Bahia

En vous dirigeant vers l’ouest, pour rejoindre la Chapada Diamantina, une escale à Lençois ne sera également pas de trop.

Vue aérienne de la petite ville de Lençois, point de départ pour la Chapada Diamantina

Vue aérienne de la petite ville de Lençois, point de départ pour la Chapada Diamantina

Enfin, si vous passez par Recife, ne loupez pas la charmante Olinda. Cette petite ville mitoyenne est l’une des plus vieilles cités brésiliennes. Plus colorée et authentique, cette dernière détonne à côté des immenses gratte-ciel de sa voisine.

Les jolies couleurs d'Olinda

Les jolies couleurs d’Olinda

5) L’art contemporain brésilien n’a rien de spécial

Que celui qui a osé dire cette énormité un jour se lève et se taise à jamais ! Le Brésil n’a peut-être pas la réputation de pays comme la France, les Etats-Unis ou encore l’Angleterre. Pourtant il possède de nombreux atouts et une grande offre culturelle et artistique. Il n’y a qu’à se balader dans les rues de Sao Paulo pour s’en rendre compte. La capitale financière du pays est aussi connu pour être son principal pôle culturelle et artistique. Entre le quartier de Pinheiros avec ses galeries d’art et son street-art réputé dans le monde entier, ainsi que ses nombreux musées, la ville Paulista propose une très grande offre culturelle. Le célèbre architecte Oscar Niemeyer y a d’ailleurs réalisé de nombreux ouvrages et marqué cette ville de son empreinte et de son style brut si reconnaissable.

Art contemporain Brésil

6) Le Brésil n’est pas diversifié

Savez-vous que Sao Paulo est la deuxième ville japonaise au monde et la première ville libanaise ? À priori ces deux informations improbables suffisent pour comprendre la grande diversité culturelle et ethnique de ce pays. Avec ses différentes frontières, le Brésil a également accueilli de nombreux habitants venus de territoires voisins. Son passé coloniale a également laissé de grandes traces que l’on peut principalement ressentir à Salvador de Bahia, Lençois ou Olinda. Les influences portugaises y sont encore très présentes, ce qui n’a pas été pour nous déplaire !

Diveristé Brésil

7) Le Brésil n’a pas de gastronomie

Faites confiance aux quelques kilos que nous avons pu prendre pendant ce séjour, le Brésil a de quoi ravir vos papilles ! La cuisine brésilienne n’est pas forcément la plus réputée ou la plus raffinée mais elle mérite d’être connue. Influencée par les nombreuses cultures qui peuplent le pays, cette dernière est très riche et propose des recettes et des habitudes culinaires très différentes en fonction des régions. Par exemple sur la côte Nord à Atins, les fruits de mer et principalement les crevettes sont à tomber. Dans les grandes villes du pays les célèbres churrascarias sont un paradis pour les amateurs de viande. Enfin, la fameuse feijoada, recette emblématique de haricots noirs, est un incontournable !

La feijoada : l'un des plats les plus populaires au Brésil

La feijoada : l’un des plats les plus populaires au Brésil

8) Les brésiliens ne se soucient pas de l’environnement

Heureusement un pays et son peuple ne peuvent pas être résumés aux idées de la personne qui le dirige ! En effet, depuis l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir, le Brésil souffre de sa mauvaise réputation environnementale (et pas que…). Leur nouveau président est effectivement loin de se soucier de l’environnement et au contraire, encourage la déforestation de la forêt Amazonienne. Il ne pouvait pas donner une plus mauvaise image de son pays. Pourtant et croyez-nous, le Brésil sait aussi préserver sa nature et son territoire. Il n’y a qu’à naviguer au Nord sur le delta de Parnaiba, découvrir ses somptueux parcs nationaux, faire une escale prolongée dans les villages de pêcheur d’Atins ou de Jericoacoara pour découvrir un Brésil qui respecte son territoire et montre un tout autre visage !

Champs d'éoliennes aperçu dans le Nord du pays

Champs d’éoliennes aperçu dans le Nord du pays