Voyage en Géorgie : guide pratique

Quelques conseils simples pour organiser votre séjour en Géorgie

4

Cet article est aussi disponible en : en

Vous pensez à visiter la Géorgie ? Voici un petit guide pratique pour préparer votre séjour.

Accéder directement aux conseils pratiques

VLOG 1 : Tbilissi et Kazbegi

Voici le premier épisode de ma série de vlogs cinématographiques sur la Géorgie. Il te sera utile si tu veux un aperçu de Tbilissi, Ananuri et Kazbegi.
[Sous-titres français disponibles en cliquant en bas à droite de la vidéo]

VLOG 2 : Chatili, Ouplistikhé, Gori, Ushguli et Mestia

Dans ce deuxième vlog, je vous fais découvrir le monument de l’amitié Russo-Géorgienne, Chatili, Ouplistikhé, le musée de Staline à Gori ainsi qu’Ushguli et Mestia.
[Sous-titres français disponibles en cliquant en bas à droite de la vidéo]

VLOG 3 : glacier Chaladi, Zougdidi, Batoumi et Kobuleti

Dans ce troisième vlog, après une dernière nuit à Mestia et une superbe randonnée vers le glacier Chaladi on vous emmène du côté de Batoumi. Cette station balnéaire en plein essor est certainement la ville la plus touristique de Géorgie. Au-delà des nombreuses activités (casinos, plages, discothèques, bowling…) dans la ville, il y a pas mal de choses intéressantes à voir autour : le jardin botanique, la cascade Mirveti, le pont et la cascade Makhuntseti, Kobuleti…
[Sous-titres français disponibles en cliquant en bas à droite de la vidéo]

VLOG 4 : La Kakhétie, région viticole de la Géorgie

Jette un œil à mon article dédié à la Kakhétie

Guide papier

Le guide papier le plus récent sur la Géorgie est celui du Petit Futé (le routard n’en a pas a priori et le Lonely a une édition réunissant Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan). Mes amis qui sont partis en même temps que Jo et moi (mais dont le voyage n’était évidemment pas pris en charge par l’office de Tourisme) l’avaient acheté pour ce voyage Il peut s’avérer très utile pour trouver un hébergement, un restaurant ou apprendre les bases de la culture et histoire locale.

Commande-le ici

Ils avaient également le guide Peuples du Monde qui apparemment était utile en complément du Petit Futé pour des infos sur les randonnées etc.

Commande-le ici

Guide local

Pour ce voyage, c’est Zviad (un guide qui travaille souvent avec l’office de Tourisme de la Géorgie) qui a construit notre itinéraire. Il parle anglais. Selon ses propres mots, ce n’est pas forcément le meilleur pour raconter des anecdotes historiques et culturelles mais connaît énormément d’endroits sympas et insolites. N’hésitez pas à envoyer un mail à georgia@toltips.com, il se fera un plaisir de vous envoyer une proposition de circuit à un prix intéressant.

Zviad Bechvaia guide local géorgie

Le transport

Il n’existe malheureusement pas encore de vols directs depuis la France pour se rendre en Géorgie. Vous devrez probablement faire escale à Istanbul

Jette un œil aux vols AR depuis la ville de ton choix

Pour se déplacer dans le pays, le plus simple est évidemment de faire appel à un chauffeur ou louer une voiture. Si vous choisissez de louer une voiture et conduire vous-même, il vous faudra faire preuve de la plus grande vigilance. La conduite en Géorgie s’avère très dangereuse. Croiser des animaux sur la route (moutons, vaches, cochons, chiens…) est monnaie courante. Les glissements de terrain et les éboulements ne sont pas rares non plus en montagne. Et la conduite des géorgiens peut également s’avérer dangereuse. Il est donc recommandé de ne pas rouler trop vite, bien ralentir à chaque interception même si vous pensez avoir la priorité, anticiper au maximum les comportements à risque des autres usagers et ne pas s’aventurer sur n’importe quelle route en montagne.
Enfin, si vous souhaitez vous aventurer en montagne, vous aurez absolument besoin d’un 4X4 ou VUS (Véhicule Utilitaire Sport) comme le disent nos amis canadiens. Certaines routes sont vraiment très mauvaises.

VISA

Il n’est pas nécessaire d’obtenir un VISA pour séjourner en Géorgie si vous êtes Français(e), Canadien(ne), Belge, Suisse ou Luxembourgeois(e).

Les logements

Même si le tourisme en Géorgie est assez récent, le pays est très bien équipé. De la petite guest house au Design hotels, vous y trouverez forcément votre bonheur.

L’argent

La monnaie nationale géorgienne est le Lari. Le réseau bancaire géorgien est moderne et parfaitement développé dans l’ensemble du pays. Vous pourrez donc facilement retirer de l’argent, surtout dans les grandes villes comme Tbilissi ou Batumi. En outre, la majorité des hôtels, restaurants et magasins prennent la carte bancaire. Cependant, il peut être utile de retirer quelques Laris en liquide pour les enseigne plus modestes. Si vous préférez faire du change, c’est également possible. Il y a de nombreux bureaux de change un peu partout dans le pays et ces derniers offrent des taux bien plus intéressants que les banques.

En août 2017, le taux de change relevé était le suivant : 1 € = 2,82 GEL

Meilleure période pour partir

En théorie, la meilleure période pour partir va de Mai à Juillet puis de Septembre à Octobre. Cependant, août peut également être une bonne option si vous souhaitez faire des randonnées en montagne. L’hiver est évidemment la meilleure saison si vous souhaitez faire du ski. Je dois malgré tout vous prévenir que pendant notre séjour (du 17 Mai au 5 Juin), la météo n’a vraiment pas été clémente. Nous avons eu droit à une semaine complète de pluie (même un petit peu de neige à Ushguli) avant d’avoir notre première journée de beau temps. Le guide nous a dit que cela était inhabituel mais les bouleversements climatiques sont probablement en train de rendre ce genre de phénomène de plus en plus courant.

Langue

La langue officielle est le Géorgien. Pas grand chose pour se raccrocher tant elle est unique. Les géorgiens ont d’ailleurs leur alphabet propre. Cependant, dans les grandes villes et zones touristiques, vous n’aurez pas de mal à trouver des personnes qui parlent anglais et le russe est également parlé dans la majorité du pays.

Rapporter du vin Géorgien

Pour un souvenir typique, pas trop cher et dont vous serez sûr(e) qu’il ne prendra pas la poussière sur une étagère, pensez au vin Géorgien. La culture viticole géorgienne est l’une des plus anciennes si ce n’est la plus ancienne au monde. La méthode de vinification en Kvevris a d’ailleurs été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quoi que moins réputés, les vins géorgiens n’ont à mon sens rien à envier aux vins français ou italiens. Il y en a pour tous les goûts et vous pourrez y trouver, en plus des vins usuels, des goûts et couleurs qui n’existent pas en Europe comme le vin orange ou le rouge semi-sweet. Vous serez donc vite tenté(e) de revenir avec les valises pleines, mais attention au-delà de 4L, vous êtes censé(e) déclarer à la douane.