Voyager en Algérie : guide pratique

Quelques conseils pour préparer votre séjour

183

Salut les BlogTolters !

Au cas où ma vidéo vous aurait donné envie de visiter ce magnifique pays.

Voici un petit guide pratique pour organiser votre séjour en Algérie.

Je précise que les conseils et astuces ci-dessous s’appliquent plutôt pour un voyage en mode sac à dos et petit budget.

Guide papier

Le guide papier le plus récent sur l’Algérie est celui du Petit Futé. C’est d’ailleurs l’un des seuls. Il peut s’avérer très utile pour trouver un hébergement, un restaurant ou apprendre les bases de la culture et histoire locale.

Commande-le ici

Guide local pour le désert

Pour mon séjour à Djanet, dans le sud du pays, j’étais passé par l’agence Moh Tour. Il est évidemment indispensable d’être accompagné d’un guide local pour découvrir le désert. N’hésitez pas à envoyer un mail à algerie@toltips.com, ils se feront un plaisir de vous envoyer une proposition de circuit à un prix intéressant.

Agence moh tour Djanet Algérie

Le transport

Pour vous rendre en Algérie, vous pouvez prendre le ferry depuis Marseille ou bien l’avion. En basse saison, les vols ne sont pas trop chers (moins de 300 €).

Jette un oeil aux vols AR depuis Paris

Jette un oeil aux vols depuis Bruxelles

Une fois sur place, pour aller de ville en ville dans le Nord, vous pouvez prendre le bus. C’est ce que nous avons fait pour nous rendre d’Oran à Hammam Bou Hadjar par exemple. Le trajet nous a coûté 90 DZD pour 1h30/2h de trajet.
Une autre solution, pour plus de flexibilité, consiste à vous faire conduire par une personne de confiance ou un taxi, comme nous l’avons fait pour les trajets suivants :

  • Aller-retour à Chréa depuis Alger : 6 000 DZD  soit à peu près 50 €
  • Alger – Tipaza – Oran : 7 000 DZD soit un peu moins de 60 €
  • Tlemcen – Oran : 3 500 DZD soit un peu moins de 30 €

C’est nettement plus cher, mais cela permet de faire des détours ou des arrêts, de se faire déposer à des adresses exactes plutôt qu’à la gare routière et donc de gagner pas mal de temps.

Vous pouvez également louer une voiture mais pas sûr que cela revienne vraiment moins cher et c’est surtout des complications en plus (conduire sur des routes inconnues, s’adapter à la conduite algérienne, garer la voiture…).

Pour se rendre dans le Sud en revanche, évitez vraiment la voiture. L’Algérie est un pays gigantesque et un Alger – Djanet en voiture nécessite 27h (selon Google Maps) contre 2h15 d’avion.

Itinéraire

Les incontournables d'Algérie

Les incontournables d’Algérie

  1. Constantine
  2. Biskra
  3. Jijel
  4. Bejaia
  5. Montagnes kabyles (Tikjda)
  6. Alger
  7. Djanet
  8. Gharadaïa
  9. Oran
La grande Poste d'Alger

La grande Poste d’Alger

Le genre de paysages que vous pourrez voir du côté de Djanet

Le genre de paysages que vous pourrez voir du côté de Djanet

En prévoyant un aller-retour à Djanet et Gharadaïa en avion (par la route, il faut 27h depuis Alger pour Djanet et 9h pour Ghardaïa), vous pourrez parcourir cet itinéraire en 3 semaines. Il y a certainement d’autres endroits très intéressants, mais cet itinéraire vous permettra de découvrir l’Algérie dans toute sa richesse (désert, plaines verdoyantes, villes, montagnes, lieux historiques).

VISA

Aller en Algérie, cela se mérite ! Et vous vous en rendrez compte dès les formalités pour obtenir un VISA. Pensez à vous y prendre au minimum 2 semaines avant le départ. L’ensemble des éléments à fournir est listé ici.
Petit conseil, privilégiez des billets d’avion remboursables ou échangeables ou bien attendez d’avoir votre visa pour les prendre. Une personne qui devait m’accompagner pour ce voyage n’a jamais eu de réponse concernant sa demande…

Les logements

Pour ce qui est du séjour dans le désert, j’avais campé avec mes guides Touareg donc pas besoin de logement. En revanche, pour le Nord, j’avais la chance d’être accueilli par un ami d’ami à Alger et par la famille de ce même ami à Oran. C’est évidemment le meilleur moyen d’être immergé dans le quotidien des Algériens et de faire de belles rencontres. Et nous avons la chance d’avoir des liens particuliers avec ce pays donc ne me faites pas croire que vous ne pouvez pas trouver dans votre entourage une personne d’origine algérienne qui pourrait vous aider à loger chez l’habitant.
Sinon, vous pouvez également aller faire un tour sur couchsurfing.

L’argent

Dans les grandes villes, il est possible de retirer de l’argent avec votre carte bancaire dans les aéroports, certains grands hôtels et certaines agences de banques françaises. Ce n’est donc pas si simple… En outre, le taux de change est meilleur sur le marché parallèle. Le mieux est donc de prévoir des euros en liquide avant votre voyage et de les changer sur place. À Alger, le Square Port-Saïd est connu comme étant une vraie bourse informelle. Vous pourrez y changer vos euros – ou n’importe quelle autre monnaie – au noir, très facilement. Si vous avez peur de vous faire avoir, demandez le taux en vigueur à une personne de confiance ou bien allez voir plusieurs cambistes pour faire jouer la concurrence.

Meilleures périodes pour partir

Les meilleures moments pour partir en Algérie vont de Février à Mai puis de Septembre à Novembre. Si vous comptez vous rendre dans le désert, attention, les températures dépassent les 40°C de Mai à Septembre.

Langue

Le Français est évidemment compris et parlé par une grande majorité des Algériens, même si les jeunes semblent se tourner de plus en plus vers l’arabe ou l’anglais. Parler quelques mots d’Arabe ou Berbère (tamazight en berbère) – qui sont les deux langues locales – peut également être utile pour briser la glace.