N’allez pas en Géorgie

Vous pourriez en revenir avec des souvenirs plein la tête

13

Nouvelle vidéo N’allez pas en Géorgie, vous pourriez en revenir avec des souvenirs plein la tête… 3 minutes pour vous faire découvrir ce pays méconnu.

Click here to read this post in English

Salut les GlobeTolters,

Jette un œil à mon guide pratique pour organiser ton voyage

Jette un œil à mon article sur la région viticole de la Géorgie

Après N’allez pas en Iran et N’allez pas en Algérie, voici le troisième épisode de ma web-série Don’t go to… et pour cette nouvelle découverte, je vous propose d’aller faire un tour en… (suspens haletant)… Géorgie !
Un grand merci à Liligo, au ministère du Tourisme géorgien et à SONY d’avoir rendu ce projet possible.

J’espère que ce troisième opus vous a plu !  Ci-dessous, voici deux exemples de pull/T-shirt que je vends pour financer mes prochains projets et garder mon indépendance. En effet, ce projet était sponsorisé par l’office de . Toutes les recettes permettront de financer les prochains épisodes et, je l’espère, des projets de plus grandes envergure (Documentaires, reportages…).

Ceux qui me suivent et ont déjà vu N’allez pas en Iran et N’allez pas en Algérie ne seront pas trop surpris par le format de cette nouvelle vidéo. Cependant, si on peut considérer que l’Algérie et l’Iran présentaient quelques similarités (pays à majorité musulmane, paysages désertiques, architecture islamique…), la Géorgie m’a en revanche permis de réaliser un épisode quand même assez différent, même si la structure et la technique restent les mêmes bien sûr.
Pour rappel, et pour les nouveaux qui ne sont pas encore familiers de mes travaux, le but de cette vidéo est d’attirer l’attention sur un pays encore méconnu sur le plan touristique. Contrairement aux deux premiers, l’idée n’est pas forcément de casser les idées préconçues mais plutôt d’attiser la curiosité. Et pour cela, il me suffit de lister les points forts du pays puis de dire le contraire.

Revoyons ensemble tous ces points forts

1) Les paysages géorgiens sont tous les mêmes

En seulement 3 semaines de voyage, j’ai pu voir des montagnes enneigées (il a même neigé lorsque nous étions à Ushguli, c’était fin Mai quand même…), des plaines verdoyantes, de la végétation subtropicale au bord de la mer Noire… Nous n’avons malheureusement pas pu y aller mais le pays offre aussi des paysages semi-arides dans le Sud-Est. Bref, il y en a pour tous les goûts !

2) Les panoramas géorgiens sont ordinaires

Ce deuxième point rejoint le premier mais il m’a semblé important d’insister sur le fait qu’en plus d’être très variés, les paysages géorgiens sont vraiment magnifiques !

Géorgie panorama vallée

3) Les monuments géorgiens ne sont pas photogéniques

On a également eu la chance de voir des monuments exceptionnels. Parfait pour vos photos et vidéos 🙂

4) La Géorgie n’a pas d’Histoire

La Géorgie, pays à la croisée de l’Orient et de l’Occident a été occupée/influencée par de nombreux Empires (Perse, Grecs, Ottomans, Russes…). Il y a donc beaucoup de lieux très intéressants sur le plan historique. Mais cela ne s’arrête pas là. La Géorgie est également un pays très intéressant sur le plan préhistorique. On peut par exemple parler des fossiles retrouvés en 2002 à Dmanisi et qui ont démontré l’existence de l’Homo erectus georgicus, premier hominidé européen. La Géorgie est également le pays de la toison d’or et l’un des premiers pays chrétiens. Donc pour les passionnés, il y a sûrement de quoi creuser !

5) La Géorgie n’est pas une destination nature

Comme tout pays montagneux, la Géorgie est une super destinations pour les fans de randonnées. Mais pour ceux qui ont peur de l’altitude, il y a aussi de très belles balades du côté de Batumi. Et puis comme je sais que les amoureux de nature aiment souvent être tranquilles, sachez que la densité de population est de 65 habitants au km² (contre 122 en France) donc autant vous dire qu’on n’est pas trop dérangés 🙂

6) Les églises géorgiennes sont hideuses

Si je devais choisir un symbole pour ce pays, ce serait probablement une église. J’ai rarement vu autant de beaux monastères en trois semaines. En outre, certains monuments sont situés dans des endroits magnifiques !

Le monastère de Bodbé, à Sighnaghi

Le monastère de Bodbé, à Sighnaghi

7) La Géorgie n’a pas de gastronomie

La gastronomie géorgienne n’a sûrement rien à envier à l’Italie ou la France. Ils ont l’une des plus anciennes cultures viticoles et leur technique ancestrale de vinification en Amphores appelées qweri est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. J’y ai aussi sûrement dégusté l’une des meilleures tomates de ma vie. Et entre les khinkalis, le khachapuri, le lobiani, le sinori… Disons qu’il y a de quoi ravir les gros mangeurs, et puis aussi tous ceux qui ne mangent que des plats finissant par i, accessoirement.

Adjaruli_Khachapuri,_Restaurant_Aragvi

8) Les traditions géorgiennes sont ennuyeuses

Malgré les nombreux pays ou empires qui ont influencé, voire occupé la Géorgie, on y trouve une identité très forte. Elle réside notamment dans son folklore et ses traditions. Les chants et danses traditionnels sont à ne pas manquer !

9) La Géorgie n’a pas de villes modernes

Bon, on ne va pas se mentir, la Géorgie reste encore un pays assez rural (43% de ses habitants habitent dans les campagnes). Et certaines villes ne donnent pas l’impression d’un pays à la pointe de la modernité. Cependant, si vous aimez les villes bouillonnantes, avec des bâtiments modernes et audacieux, vous trouverez facilement votre bonheur à Tbilissi et Batumi.

 

 

ySJrP_Qxq-Q