La Kakhétie : à la découverte des vins géorgiens

Témoignage voyageur

2

La Géorgie, petit pays du Caucase en passe de devenir une référence en matière de tourisme viticole ? Un passionné de vin nous raconte son voyage en Kakhétie.

1) Peux-tu te présenter ?

Je suis Paolo Michaut et ma passion est le monde du vin dans son ensemble : de la production à la commercialisation. Je suis intéressé par la magie de ce nectar, tant pour des aspects culturels que sociaux et gustatifs. Je suis basé à Dubaï et représente un producteur, la Maison Chapoutier, sur les marchés du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Europe Méditerranéenne.

Paolo, grand passionné de viticulture

Paolo, grand passionné de viticulture

2) Peux-tu nous présenter la culture viticole géorgienne ?

Les Géorgiens se réclament comme étant les habitants du pays berceau du vin, avec des traces de viticulture et de vinification remontant à plus de 8000 ans si je ne me trompe pas. C’est donc un peu riche en histoire, mais aussi en cépages puisque l’on recense plus de 540 cépages autochtones (variétés de raisin dont la provenance serait la Géorgie). Ainsi la Géorgie semble cacher de nombreux trésors d’un point de vue viticole et œnologique. Ce sont aussi les premiers vinificateurs à avoir utilisé l’amphore qu’ils appellent « qvevri », à propos desquelles l’engouement des viticulteurs internationaux ne fait que grandir.

3) Conseillerais-tu aux personnes qui souhaitent se rendre en Géorgie d’intégrer la Kakhétie à leur itinéraire ? Qu’est-ce qui la rend si particulière ?

Oui, toute personne aimant la vie, le vin, la gastronomie, les pratiques culturelles se doit d’ajouter la Kakhétie à sa fiche de route. Je recommande notamment Sighnaghi, petite ville charmante située sur le haut d’une montagne qui surplombe une plaine superbe ou la majorité de la viticulture se trouve. Il vous faudra 2h de route depuis Tbilisi.

Le monastère de Bodbé, à Sighnaghi

Le monastère de Bodbé, à Sighnaghi

4) Quelle est la meilleure période pour visiter la Kakhétie ?

Je pense que la meilleure période pour visiter la Kakhétie est la période de croissance de la vigne, ainsi j’irai de la fin du mois de Mai jusqu’à Octobre, la période des vendanges. J’aimerais définitivement pouvoir visiter la Kakhétie à la période des vendanges pour y voir le travail et la tradition de vinification des producteurs de vins.

Vignes du domaine de

5) Quel itinéraire en Kakhétie conseillerais-tu ?

Pour les voyageurs en manque de temps, je conseille seulement la ville de Sighnaghi qui permet de couvrir les dégustations de vin et découvrir les beaux paysages de la région. Avec un peu plus de temps, il est intéressant d’aller à Lagvinari, Gurjaani, Kvareli, Nekresi, Gremi ou il y a un très joli monastère et un établissement vinicole un peu particulier : la winery TEMI, qui est un centre pour des personnes à handicap dont la ressource principale est la vente de vins biologiques. En plus d’être un projet social, les vins y sont délicieux. Le mieux est de passer un petit coup de fil avant de passer pour être reçu dans les meilleures conditions.

6) Parmi les vins que tu as goûtés, quels sont ceux que tu as préférés ?

J’ai beaucoup aimé mon expérience à la Winery et au Restaurant de Pheasant’s Tears malgré des prix aux standards européens voire américains. Une très bonne cuisine et de bons vins, mais assez onéreux par rapport aux voisins. Je recommande le Poliphonia Rouge qui est un assemblage de 420 cépages différents.
Plus accessible, je recommande la visite de John Okro’s winery, qui fait un merveilleux Rkatsiteli élevé en qvevri (amphore). Jenn ou John vous accueilleront à bras ouverts. Leur Chacha (grappa géorgienne) est un délice également. Ils font aussi deux types de Saperavi qui est le nom d’un cépage : il existe 3 types de Saperavi. Un à la peau noire et au jus blanc, un à la peau noire et au jus rosé et un à la peau noire et au jus noir. La dégustation est très intéressante, surtout pour comparer les différents goûts. Le cadre de dégustation est idyllique.
Enfin, je recommande la visite de TEMI, winery située à Gremi, dont j’ai parlé précédemment.

7) En général, qu’as-tu pensé de la gastronomie géorgienne ?

J’ai été agréablement surpris par sa richesse, dans les deux sens du terme. J’ai trouvé que les tomates avaient un goût superbe. Ainsi je recommande généralement la salade tomates-concombres toute simple, pour le goût des tomates.
Je recommande aussi les soupes de champignons, délicieuses. Les Géorgiens cuisinent les champignons (Soko dans la langue) et les pommes de terre à la perfection. Je recommande aussi les Khinkalis, qui sont des sortes de raviolis qui se mangent avec les mains. Attention, c’est souvent servi très chaud.
Je recommande aussi les brochettes dites Shashlik, qui ressemblent à des brochettes du Moyen Orient.
Il existe aussi de nombreux styles de Khachapuri : le Ajarian Khachapuri est une espèce de pizza au fromage local sur laquelle un jaune d’oeuf a été ajouté en fin de cuisson. C’est délicieux mais cela peut vite être écœurant. Sinon il y a le Khachapuri classique, souvent au fromage avec de l’Estragon. On retrouve beaucoup l’Estragon dans la cuisine géorgienne qui permet de donner de la légèreté aux plats souvent copieux ; il faut beaucoup marcher pour éliminer les déjeuners.

Sans titre

Khatchapouri adjarien

8) Et de la Géorgie ?

Superbe, je suis très content de mon voyage et je le recommande vivement. L’arrivée à Tbilisi ne peut pas se faire ailleurs qu’en ayant réservé la première nuit à la Fabrika pour les petits budgets (comme pour les gros qui peuvent booker une chambre individuelle). Superbe ancienne usine de vêtements soviétiques ayant été brillamment réaménagée en auberge de jeunesse avec de nombreux bars et restaurants dans la petite cour interne. J’ai aussi été à Batumi, mais hors saison cela ne vaut pas franchement le coup, sauf si vous aimez jouer.
Mes amis semblent avoir été très ravis de leurs visites et randos dans le nord ouest de la Géorgie, donc je le recommande aussi bien que n’y ayant pas été. Enfin la Kakhétie est un must do pour tous les amateurs de bonne gastronomie, bons vins et jolis paysages.